Des policiers volontaires ?

Bart De Wever, le bourgmestre d’Anvers et le président de la N-VA, veut mettre en place des policiers volontaires, sur le même principe que les pompiers volontaires, mais avec des missions plus limitées. Le ministre de l’intérieur, Jan Jambon, a, quant à lui, trouvé l’idée de son président très pertinente.

Démolition en vue !

L’ancienne dentisterie Bavière, à l’abandon et largement squattée par, entre autres, des explorateurs urbains ou des toxicomanes, va être démolie, sur l’ordre du bourgmestre de Liège, Willy Demeyer. En effet, plusieurs accidents mortels qui ont eu lieu ces derniers temps ont accéléré la prise de décision. Décision qui n’est pas du goût de François Schreuer, de Vega, qui tente de trouver un reclassement pour le site.

Sécurité du nucléaire en Belgique : un flop ?

L’AFCN, l’agence fédérale de contrôle du nucléaire en Belgique, vient de perdre sa certification ISO9001. En parallèle, on apprend que les badges donnant accès à tous les points stratégiques sont de simples badges imprimés, sans puce, bande magnétique ou difficulté à être copiés. Et enfin, 4 travailleurs du secteur ont été écartés pour cause de radicalisation. Jan Jambon, le ministre en charge, a dit qu’il prendrait les mesures qui s’imposent pour corriger tout cela !

Les syndicats au tribunal ?

Le parquet a demandé le renvoi de 17 travailleurs, dont 4 syndicalistes (parmi lesquels Thierry Bodson), devant le tribunal correctionnel pour avoir mis le feu sur l’autoroute E40, à Herstal ! Si le juge suit l’avis du procureur, ce serait une première pour un syndicat, et la FGTB en particulier.

Moins de militaires dans les rues ?

L’OCAM, l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace, annoncera lundi s’il compte baisser le niveau d’alerte sur le territoire de la Belgique. Il pourrait donc y avoir moins de militaires dans les rues.

Benjamin Maréchal quitte « c’est vous qui le dites »

Benjamin Maréchal a annoncé ce matin, dans son émission quotidienne « C’est vous qui le dites » sur les ondes de Vivacité, qu’il quittait son poste, pour travailler sur d’autres projets. Depuis plusieurs mois, l’animateur radio est la cible de nombreuses critiques, même au sein de la RTBF, suite à plusieurs polémiques nées des sujets de son émission.